Édouard Baron - MBA Gestion des Patrimoines

27 Juillet

Découvrez l'interview d'Édouard Baron, le coordinateur du MBA Gestion des Patrimoines. Grâce à ses expériences professionnelles, il vous formera à devenir un expert de la gestion des patrimoines.

Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours ?

J’ai une formation économique et économétrique en finances, en gestion de patrimoine (Université de Bordeaux, Toulouse, Clermont Ferrand) ainsi qu’un diplôme obtenu au Ceram (Antipolis). Suite à mes diplômes je suis parti à Paris où j’ai eu ma première expérience professionnelle à la banque de gestion privée Indosuez, puis j’ai ensuite intégré l’équipe de la financière Meeschaert, à Bordeaux. Depuis 10 ans maintenant j’ai ma société de conseil en gestion et développement de patrimoine, toujours à Bordeaux.

06/11 de 17h à 19h

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV

Quel est votre rôle au sein du MBA? Pourquoi avoir choisi d’enseigner à l’ESG Bordeaux ?

Cela fait déjà plus de 15 ans que je donne des cours en école de commerce, je suis intervenant à l’ESG, l'école de commerce de Bordeaux dans différentes matières qui sont toujours proches de mon métier : finance internationale, création d’entreprise, fiscalité, immobilier. Quand l’ESG Bordeaux a décidé d’ouvrir une formation dédiée à la gestion de patrimoine il était tout naturel que je me consacre à cette formation.

Mon rôle au sein de ce nouveau MBA est d’en être le coordinateur, le référent, pour faire le lien entre l’ensemble de l’équipe pédagogique, les étudiants et l’école. Être un chef d’orchestre pour faire en sorte que la formation se passe le mieux possible, que les attentes des étudiants soient bien respectées et qu’ils soient les plus heureux du monde au final. Le format alternance proposé à l’ESG est vraiment intéressant puisqu’on se rend compte que les étudiants qui sont en alternance, par rapport à ceux qui sont en initial, ont une vision beaucoup plus professionnelle et ça rend l’enseignement plus riche.

Quels sont vos objectifs, quelle est votre vision de la pédagogie, du rôle de coordinateur ?

L’objectif du MBA Gestion des Patrimoines est de former les conseillers en gestion et développement de patrimoine qui sont recherchés par les recruteurs en 2018. Le métier a énormément évolué, on est passé d’un métier, il y a 40 ans, essentiellement de gestion de portefeuilles et, au fur et à mesure, on a intégré des matières comme le droit civil dans les cursus. L’idée est d’avoir une formation très riche, adaptée aux orientations de ce métier. La formation sera donc à la fois technique et opérationnelle tournée vers les exigences des professionnels, il faut que les étudiants soient capables de faire des simulations en prévoyance, de faire des propositions en épargne salariale, etc. Il faut être proche de la demande des clients.

Qu’appréciez-vous le plus dans le fait d’enseigner ?

J’aime voir la compréhension des mécanismes que l’on enseigne chez nos étudiants. C’est notre récompense à nous. Ce qui est aussi important est qu’on ait des étudiants autonomes techniquement avec une culture du relationnel, le sens des affaires.

A quoi ressemble votre journée type ?

Ce n’est pas très original.

Elle est souvent composée de réunions partenaires, puis de rendez-vous avec des clients, des prospects. Elle est composée d’heures de cours aussi. Sans oublier les études patrimoniales à préparer, à rédiger, puis des honoraires de conseil ce qui permet de prouver toute l’étendue de ses connaissances auprès de sa clientèle.

Une expérience marquante ?

Je me rappelle mon premier cours, en 2004. J’avais 32 ans, j’étais en costume cravate, assis pendant deux heures, sans bouger de ma chaise, et j’ai lu mon cours. Quand je me rappelle ce grand moment de solitude je me dis que c’était une véritable catastrophe.

Depuis j’ai un petit peu évolué, je suis plus relax et je transmets les choses différemment.

Le mot de la fin ?

Vivement la rentrée de septembre pour accueillir les premiers étudiants et mettre en place les premiers cours. Et surtout vivement qu’on s’éclate avec les étudiants. Je pense que ça va être ça pendant deux ans, de grands moments de complicité, de partage, avec toute l’équipe pédagogique aussi.

En ce moment à l’école

Tous les témoignages

Portrait de la semaine : Marjorie

23 mai
temoignage

Jean-Daniel Debart - MBA Luxe et Vin

30 Août
temoignage

Basile Alonso - MBA Management des Achats

06 Août
temoignage