Frederic Galet -Frederic Galet -Professeur référent de la filière internationale

27 Juillet

Pour intégrer la rentrée d'octobre c'est maintenant !

portes ouvertes
Portes ouvertes
Découvrez l'école
En savoir + >>
Admission ESG
Offres en Alternance
Offres disponibles

Voir les offres + >>

inscriptions à l'ESG
Inscriptions
Candidater + >>

Présentez-vous,

Frederic Galet est le Professeur référent de la filière internationale chez ESG, en plus d'être professeur d'anglais. Ayant travaillé pendant plus de 23 ans dans le domaine du transport maritime, il a eu l'occasion d'explorer les normes et les traditions des divers clients à travers le monde, acquérant ainsi une précieuse expérience interculturelle.

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV

26/06 de 14h00 à 16h00

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris

19/06 de 09h00 à 12h30

Prochains Concours

Je me pré-inscris

Comment les professeurs et les intervenants du domaine professionnel sont-ils sélectionnés et impliqués dans le programme ?

Chez nous, les professeurs et intervenants qui dispensent les cours dans notre filière sont principalement des professionnels possédant de riches expériences commerciales à vocation internationale, prêts à partager leurs connaissances. Nous privilégions les intervenants passionnés qui ont vécu des expériences concrètes à transmettre à nos étudiants. Le partage est un élément crucial dans notre filière internationale, car certains codes sont mieux vécus qu'enseignés. La transmission des codes culturels, des perceptions et de l'importance des aspects para-verbaux et non verbaux ne se trouve pas dans tous les manuels, et cela peut faire toute la différence entre un professionnel aguerri et un formateur aux méthodes purement académiques.

Qu’est-ce que le Mastère International business ?

Le mastère International Business est un titre reconnu RNCP se déroulant sur 2 années en alternance entreprise. Les modules dispensés sont clairement orientés vers la professionnalisation des étudiants avec de très nombreuses études de cas. L’enseignement des matières se fait en langue anglaise pour au moins 50% des modules ce qui offre une coloration internationale supplémentaire et arme nos étudiants en vue de carrières internationales.

Pouvez-vous donner des exemples concrets de stratégies d'entrée sur les marchés étrangers utilisées par les entreprises et comment ces stratégies peuvent varier en fonction des pays et des cultures cibles ?

Exportation directe : Une entreprise peut opter pour l'exportation directe en vendant ses produits ou services sur un marché étranger sans établir de présence physique dans le pays cible. Cela peut être réalisé en utilisant des distributeurs locaux, en créant des partenariats avec des entreprises existantes ou en vendant directement aux consommateurs par le biais du commerce électronique.

Joint-venture : Une joint-venture implique la création d'une entreprise commune avec une entreprise locale dans le pays cible. Cela permet de partager les coûts, les ressources et les risques avec un partenaire local qui possède une connaissance approfondie du marché cible et des relations établies.

Implantation directe : Il s'agit d'établir une présence physique dans le pays cible par le biais de succursales, de filiales ou de bureaux de vente. Cette stratégie offre un contrôle direct sur les opérations, les ventes et les activités de marketing, mais peut nécessiter des investissements importants et impliquer des défis liés à la gestion des ressources humaines, aux réglementations locales et aux différences culturelles.

Franchise : Les entreprises peuvent utiliser la stratégie de la franchise en accordant des licences à des entrepreneurs locaux pour exploiter leur concept commercial et leur marque dans le pays cible. Cela permet de bénéficier de l'expertise et de la connaissance du marché des franchisés locaux, tout en maintenant un certain contrôle sur le concept et les normes de l'entreprise.

Acquisition : Une entreprise peut acquérir une entreprise locale dans le pays cible pour accéder rapidement à son réseau de distribution, à sa clientèle et à ses ressources. Cela peut être particulièrement efficace lorsque l'entreprise cible possède une expertise spécifique, une technologie ou une position de marché stratégique.

Il est important de noter que les stratégies d'entrée sur les marchés étrangers peuvent varier en fonction des pays et des cultures cibles. Les entreprises doivent prendre en compte les différences culturelles, les préférences des consommateurs, les réglementations locales, les barrières commerciales, les infrastructures, ainsi que les pratiques commerciales et les normes du pays cible.

Par exemple, une entreprise souhaitant entrer sur le marché chinois pourrait choisir une joint-venture avec un partenaire local pour bénéficier de ses relations et de sa connaissance approfondie du marché chinois. D'autre part, pour entrer sur le marché japonais, l'entreprise pourrait préférer établir une présence directe avec des bureaux de vente pour s'adapter à la culture d'affaires japonaise axée sur les relations personnelles et la proximité avec les clients.

En résumé, les stratégies d'entrée sur les marchés étrangers varient en fonction des pays et des cultures cibles, et il est essentiel pour les entreprises d'adapter leur approche en tenant compte de ces facteurs pour maximiser leurs chances de succès sur le marché étranger choisi.

Comment les entreprises peuvent-elles anticiper et gérer les risques liés aux fluctuations des taux de change, aux crises économiques ou aux instabilités politiques dans les marchés internationaux ?

Voici quelques approches couramment utilisées même si la liste n’est pas exhaustive

Analyse et surveillance des risques : Les entreprises doivent effectuer une analyse approfondie des risques liés aux marchés internationaux dans lesquels elles opèrent ou envisagent de s'implanter. Cela inclut l'évaluation des risques de change, des risques économiques et des risques politiques spécifiques à chaque pays. Les entreprises doivent également surveiller régulièrement ces risques pour détecter les changements et les nouvelles tendances.

Diversification géographique : Une stratégie de diversification géographique peut aider à réduire l'exposition aux risques spécifiques à un pays. En se développant sur plusieurs marchés internationaux, une entreprise peut répartir ses risques et atténuer l'impact négatif de la volatilité des taux de change, des crises économiques ou des instabilités politiques dans un seul pays.

Couverture des risques de change : Les fluctuations des taux de change peuvent avoir un impact significatif sur les résultats financiers d'une entreprise. Pour se protéger contre ces risques, les entreprises peuvent utiliser des instruments financiers tels que les contrats à terme, les options de change ou les swaps de devises pour couvrir leur exposition aux fluctuations des taux de change. Ces instruments permettent de fixer un taux de change à l'avance et de se prémunir contre les variations ultérieures.

Gestion de trésorerie : Une gestion efficace de la trésorerie peut aider les entreprises à faire face aux crises économiques ou aux fluctuations des taux de change. Il est important de maintenir une liquidité adéquate, de gérer les flux de trésorerie entrants et sortants, de diversifier les sources de financement et de mettre en place des politiques de gestion des risques financiers robustes.

Veille politique et réglementaire : Les entreprises doivent suivre de près les développements politiques, les changements de réglementation et les risques géopolitiques dans les pays où elles opèrent. Cela leur permet de mieux anticiper les évolutions possibles et d'ajuster leurs stratégies en conséquence. La collaboration avec des experts locaux et la participation à des groupes sectoriels ou des associations professionnelles peuvent également fournir des informations précieuses sur les risques politiques et réglementaires.

Relations avec les partenaires locaux : Établir et entretenir des relations solides avec des partenaires locaux peut contribuer à atténuer les risques dans les marchés internationaux. Les partenaires locaux peuvent fournir des informations sur les conditions locales, aider à naviguer dans les réglementations complexes, faciliter les relations avec les parties prenantes locales et servir de soutien en cas de crises ou d'instabilités.

Il est important de noter que la gestion des risques dans les marchés internationaux est un processus continu et évolutif. Les entreprises doivent régulièrement réévaluer leurs stratégies, surveiller les risques et adapter leurs mesures de gestion des risques en fonction des conditions changeantes sur les marchés internationaux.

Quels outils et technologies sont utilisés dans cette formation ?

Dans la formation du mastère Commerce International, il existe différents outils technologiques qui peuvent être utilisés pour faciliter l'apprentissage et améliorer l'expérience des étudiants. Ces outils sont bien sûr laissés à la discrétion des intervenants

Systèmes de gestion de l'apprentissage (LMS) : Les plateformes LMS, telles que Moodle, Canvas, Blackboard, permettent aux enseignants de mettre à disposition des ressources pédagogiques en ligne, de créer des espaces de discussion, de proposer des évaluations et de suivre les progrès des étudiants.

Vidéoconférence : Des outils tels que Zoom, Microsoft Teams ou Google Meet permettent aux étudiants de participer à des cours en ligne, à des conférences et à des réunions avec des intervenants extérieurs, quel que soit leur emplacement géographique.

Plates-formes de collaboration en ligne : Les outils de collaboration tels que Google Drive, Microsoft OneDrive ou Dropbox facilitent le partage de documents, la collaboration en temps réel sur des projets et la gestion des tâches de groupe.

Outils de gestion de projet : Des outils tels que Trello, Asana ou Basecamp peuvent être utilisés pour organiser les projets, attribuer des tâches, suivre les délais et favoriser la collaboration au sein des équipes de projet.

Applications de communication : Les applications de messagerie instantanée comme Slack, Microsoft Teams ou Discord peuvent faciliter la communication entre étudiants, enseignants et intervenants externes, favorisant ainsi la collaboration et les échanges d'informations.

Ressources en ligne : Les étudiants à travers leur Extranet et Learn, peuvent également profiter de ressources en ligne telles que des cours en ligne, des tutoriels vidéo, des forums de discussion et des sites web spécialisés pour approfondir leurs connaissances et développer leurs compétences techniques.

Comment les projets pratiques et les travaux de groupe sont-ils intégrés dans le programme ?

Les travaux et exercices en classe, ainsi que les devoirs avec des échéances, visent à combiner différentes compétences acquises dans un programme multidisciplinaire. Les cours sont adaptés et alignés sur un syllabus spécifique au mastère. Chaque enseignant établit son programme pour permettre une progression simultanée des compétences de l'étudiant par module. Les compétences sont évaluées tout au long de l'année par le biais du contrôle continu, et une évaluation finale a lieu lors d'un "serious game" d'une semaine comprenant des simulations de gestion d'entreprise, tant individuelles que de groupe. De plus, les étudiants doivent rédiger et soutenir un mémoire de 80 pages sur une problématique d'entreprise, liée ou non à la société dans laquelle ils effectuent leur alternance. Il est à noter que ce mémoire est souvent utilisé par l'entreprise à des fins d'intégration dans sa stratégie globale. Cette implication explique d'ailleurs pourquoi de nombreux étudiants sont embauchés à la fin de leur alternance.

Quels sont les débouchés professionnels après avoir suivi ce programme de Master international business ?

Gestionnaire de compte international : Les diplômés peuvent occuper des postes de gestionnaires de compte dans des entreprises ayant une présence mondiale. Ils sont responsables de la gestion des relations avec les clients internationaux, du développement de nouveaux marchés, de la coordination des activités commerciales et de la réalisation des objectifs de vente à l'échelle internationale.

Analyste commercial international : Les diplômés peuvent travailler en tant qu'analystes commerciaux pour des entreprises qui opèrent à l'échelle mondiale. Ils effectuent des analyses de marché, des études de faisabilité, des évaluations des opportunités commerciales internationales, et fournissent des recommandations stratégiques pour l'expansion internationale et la croissance des entreprises.

Consultant en stratégie internationale : Les diplômés peuvent travailler comme consultants en stratégie pour des cabinets de conseil spécialisés dans le commerce international. Ils aident les entreprises à développer leurs stratégies d'expansion internationale, à évaluer les risques et les opportunités sur les marchés mondiaux, et à mettre en place des plans d'action pour améliorer leur compétitivité sur le plan international.

Manager des opérations internationales : Les diplômés peuvent occuper des postes de manager des opérations internationales dans des entreprises qui ont des chaînes d'approvisionnement et des réseaux de distribution mondiaux. Ils sont responsables de la coordination des activités opérationnelles à l'échelle internationale, de la gestion des partenaires commerciaux et de l'optimisation des processus logistiques dans différents pays.

Manager du développement commercial international : Les diplômés peuvent travailler en tant que managers du développement commercial dans des entreprises qui cherchent à étendre leur présence internationale. Ils sont chargés de rechercher de nouvelles opportunités d'affaires à l'étranger, d'établir des partenariats stratégiques, de négocier des contrats internationaux et de développer des plans de croissance sur les marchés internationaux.

Manager de la conformité internationale : Les diplômés peuvent travailler en tant que managers de la conformité internationale dans des entreprises qui opèrent dans plusieurs pays. Ils s'assurent que l'entreprise respecte les réglementations commerciales internationales, les normes de conformité, les exigences fiscales et légales dans les différents marchés où elle opère.

Entrepreneur international : Certains diplômés peuvent choisir de créer leur propre entreprise et de se lancer dans des activités commerciales internationales. Ils peuvent identifier des opportunités sur les marchés internationaux, développer des stratégies d'exportation, établir des partenariats internationaux et gérer leurs opérations commerciales à l'échelle mondiale.

En ce moment à l’école

Tous les témoignages

Ghislaine Accar - référente filière pour les Mastères Gestion Finance

delphine

Delphine Sanchez Rouissi - Mastère Marketing

Témoignage d'Emma Aouraghi