Interview Intervenants Sharing Weeks - Anne Debard

01 Mars

Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner.

portes ouvertes
Portes ouvertes
Découvrez l'école 
En savoir + >>
Admission ESG
Admissions
Par téléphone ou en visio

En savoir + >>

inscriptions à l'ESG
Inscriptions 2021
Inscrivez-vous maintenant !
En savoir + >>
mesures sanitaires
INFOS COVID-19
Continuité pédagogique
et sécurité sanitaire
En savoir plus

Retour en interview sur l'intervention de Madame Debard, fondatrice et CEO de EAF - Etiquette à la française et AD Excellence - intervenante lors des Sharing Weeks.

Parlez-nous de votre métier ?.

Je suis la fondatrice et CEO de EAF – Etiquette à la Française et AD Excellence. A travers ces structures nous proposons du conseil, de la formation et du coaching autour de « l’Excellence service, de l’étiquette, du protocole, du savoir-vivre et de l’interculturalité. » Nous nous adressons en France et à l’international à des grandes enseignes du monde du luxe, de l’hôtellerie haut de gamme, l’aviation privée et à des institutions (ministères et ambassades) ou ces thématiques sont indispensables pour offrir « l’excellence service » dans l’accueil et le suivi d’une clientèle internationale. Nous intervenons aussi auprès de grandes écoles de commerce, de luxe et d’hôtellerie, ainsi qu’auprès d’une clientèle internationale en Russie, au Moyen Orient, en Asie et en Afrique désireuse de mieux appréhender les codes culturels en France et notre savoir-vivre.

11/08 de 14h00 à 15h30

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV

En deux mots, quel a été votre parcours personnel pour accéder à ce métier ?

Il n’y a pas de formation type qui mène à ce “métier”. J’ai toujours voulu monter une structure autour du savoir-vivre et de l’interculturel. C’est plutôt le cumul des expériences professionnelles qui m’a finalement amené à créer EAF – Etiquette à la Française et AD Excellence”.. Après des études en langues, ressources humaines et hôtellerie et une longue expérience dans le secteur de la formation à l’international, j’ai finalement osé ce pari qui n’était pas facile au début. Comment arriver à vendre du “savoir-vivre“ en France ? C’était un vrai challenge qui a finalement pris forme après un démarrage des activités en Russie et au Moyen Orient. Les secteurs du luxe en France ont petit à petit compris l’importance de la formation de leur personnel au savoir-vivre et à l’interculturel dans les métiers de l’accueil. Aujourd’hui ces thématiques ont été adoptées dans les secteurs d’activités qui souhaitent se differencier par “l’excellence service”.

A propos des Sharing Weeks

Parlez-nous de votre intervention à l’ESG durant la semaine des Sharing Weeks

L’intervention durant la sharing week a porté sur deux thématiques étroitement liées : le Business etiquette et l’inter culturalité. Les participants ont montré beaucoup d’intérêt et se sont senti concernés par des sujets rarement abordés en formation et pourtant indispensable dans le monde des affaires internationales ; un monde qui les attend à la sortie de leur parcours d’études. La mixité interculturelle dans le groupe a aussi fortement contribué à des prises de conscience quand à des comportements et attitudes à avoir dans un contexte professionnel ou l’application des codes du savoir-vivre et de l’interculturalité peuvent mener au succès des transactions et des négociation d’affaires.

Quels sont les points essentiels que vous avez abordés ?

Les points essentiels qui ont été abordés ont été pour la partie « Business etiquette » : les salutations, les présentations, le réunions d’affaires, le dress code, le remerciements, les repas d’affaires, la tenue à table, les erreurs à éviter en société et dans le business et pour la partie « Interculturalité » : les codes de la clientèle étrangère, les différentes valeurs culturelles, la négociation avec des cultures étrangères et les valeurs humaines à développer, les erreurs à éviter.

Quelle « empreinte » souhaitez-vous laisser à nos jeunes étudiants ?

Je voudrais qu’il y ait une réelle prise de conscience de l’importance de l’application du savoir-vivre et du respect des codes de la clientèle étrangère dans toute transaction commerciale, professionnelle ou personnelle. J’ai demandé aux étudiants de retenir deux phrases clés pour les deux thématiques. L’une pour la partie « savoir-vivre » étant une citation de Léonard de Vinci : « Les détails font la perfection ; la perfection n’est pas un détail. Et pour la partie interculturelle : « Il n’y a pas qu’une seule vérité au monde ». Si les étudiants captent l’essence même de ces deux phrases ils auront intégré un outil intangible mais au combien indispensable pour se différencier avec finesse et savoir-vivre dans un monde international qui requiert une ouverture d’esprit sans jugement de l’autre aucun.

Pensez-vous que cette intervention ait pu avoir un impact sur leur avenir professionnel, sur leur comportement ?

Je suis certaine que « oui ». Toute sensibilisation et remise en question de notre comportement ouvre à la réflexion. Il y aura dans la vie professionnelle future des étudiants des situations qui se présenteront et qui les renverront à ces trois jours de « sharing week ». Ils auront tous un jour ou l’autre à affronter des repas d’affaires un peu plus protocolaires, des réceptions business et des collaborations avec des clients étrangers. Le savoir acquis durant cette sharing week leur servira avec certitude au moins dans la prise de conscience de l’attention à porter dans ce genre de situation.

Un conseil à nos étudiants pour la suite de leur parcours ?

Toujours rester sensible à l’autre dans sa différence et de ne jamais sous estimer le regard que le monde professionnel porte sur le savoir-vivre. Une erreur de savoir-vivre et un non respect des codes culturels de l’autre peuvent compromettre tout avancement dans les affaires. Mon conseil est de garder toujours un contrôle de son comportement et la conscience de fonctionnements différents de cultures étrangères.

Le mot de la fin ?

Merci à l'ESG d’avoir intégré ces thématiques dans les « Sharing weeks » ou elles avaient toute leur place. Je souhaite à tous les étudiants que j’ai pu avoir durant cette sharing week un avenir prometteur, de la réussite dans les affaires et de savoir « persévérer » avec patience.

intervenant-ecole-commerce-montpellier
atelier-esg-montpellier

En ce moment à l’école

Tous les témoignages
Temoignage ESG Montpellier

Retour sur l'Atelier d’accompagnement à la recherche d’entreprise

27 Avril
temoignage
ITW esg

Retour sur l'Atelier d’accompagnement à la recherche d’entreprise

07 Avril
temoignage
rentrée décalée esg montpellier

Norhene - étudiante en Bachelor Commerce Marketing

19 Novembre
temoignage

11/08 de 14h00 à 15h30

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV