Nicolas de Barry : partenaire de l'ESG

17 Janvier

Mastère Marketing du Luxe : nouveau partenaire pour un nouveau mastère !

Nouveau partenaire de l'ESG Tours, Nicolas de Barry a lancé sa propre marque de parfums haut de gamme il y a 25 ans. C'est dans son atelier de Candes-Saint-Martin près de Saumur que ce personnage au profil atypique - détenteur d'un Prix d'Histoire de l'Académie Française et décoré de l'Ordre des Arts et des Lettres, créé les plus grandes fragrances.

Nous avons eu le plaisir de faire sa rencontre au sein de l'ESG Tours.

25/09 de 16h à 18h

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Nicolas de Barry, sociologue et politologue de formation et je me suis lancé dans la parfumerie il y a 25 ans.

Quel est votre parcours professionnel ?

J'ai un parcours assez atypique ! J'ai fait mes débuts en tant que journaliste dans la presse puis j'ai obtenu un poste diplomatique au Brésil.

Après 8 ans en tant que diplomate, j'avais envie de changement, j'ai donc décidé de monter mon agence de production culturelle. Ce projet était très différent de la vie que je menais avant et ça n'a pas vraiment fonctionné.

Comment êtes-vous devenu parfumeur ?

J'ai toujours été passionné par les fragrances et un jour par le biais de mon agence de production culturelle j'ai été amené à faire un reportage sur la parfumerie.

C'était un domaine que je ne connaissais pas mais qui m'a véritablement passionné. Pendant ce reportage, j'ai eu la chance de faire la rencontre de trois grands parfumeurs de l'époque à Grasse en France, l'un deux composait les parfums Dior.

Après mon reportage, j'étais tellement intéressé que j'ai envoyé une demande de stage aux trois parfumeurs et ils ont répondu positivement ! J'ai pu vivre trois expériences qui ont été très enrichissantes, aussi bien sur le plan pédagogique que pratique. De là est née ma vocation pour la parfumerie.

L'ouverture de ma boutique au Brésil s'est faite naturellement. Les brésiliens aiment le luxe français ce qui a permis à mon projet de prendre forme très rapidement.

Au bout de 3 ans, mon envie de retourner en France m'a poussé à quitter le brésil et à ouvrir mon atelier à Candes-Saint-Martin, où j'ai acquis l'Hôtel-Dieu de la Collégiale Saint-Martin.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le métier de parfumeur ?

Les créateurs de parfums sont répartis en trois catégories :

  • 90% d'entre eux travaillent dans des groupes qui créent les fragrances pour la plupart des marques.
  • La 2e catégorie regroupe 5% des créateurs, qui sont des parfumeurs maison. Ils travaillent pour de grandes marques telles que Dior, Chanel, Guerlain ou encore Hermès qui ont ouvert leur propre laboratoire. C'est d'ailleurs une tendance qui va se développer dans les années à venir.
  • Personnellement, je fais partie des 5% restants. Nous sommes une dizaine dans le monde à être parfumeurs indépendants. Nous travaillons pour notre propre marque mais également pour des marques de niche.

Quelles sont vos activités principales ?

Aujourd’hui, je possède ma propre marque de parfums. Je compose des parfums uniques pour ma clientèle mais je travaille également sur une collection intitulée « Les parfums historiques » dans laquelle je reconstitue les parfums de personnalités historiques telles que George Sand ou Louis XV.

Étant très attaché aux matières premières naturelles, je propose également une série de parfums 100% naturel. J’ai aussi publié plusieurs ouvrages dans le domaine de la parfumerie que vous pouvez retrouver sur internet !

Quelles sont les compétences nécessaires pour exercer un tel métier ?

Le domaine de la parfumerie est vaste. Vous pouvez travailler en tant que créateur, communicant ou encore commercial. Les compétences nécessaires varient selon la branche que vous choisirez. En tant que créateur, il est nécessaire d’être polyvalent, d’avoir une réelle connaissance du domaine mais il est aussi important d’avoir un minimum de don olfactif, que vous pourrez développer grâce à vos diverses expériences.

Il est également indispensable d’être bilingue puisqu’une majeure partie de la clientèle est internationale.

Selon vous,qu’est-ce qui est indispensable aux étudiant(e)s qui veulent intégrer notre Mastère Marketing du Luxe ?

C’est une filière où il faut être polyvalent ! Il est nécessaire d’avoir une approche sur le monde et une certaine culture générale. Le domaine du luxe détient ses codes et son histoire et il est primordial pour les étudiants qui veulent se spécialiser dans ce secteur d’en avoir connaissance. Le luxe c’est avant tout une culture, chaque marque à son histoire.

Avez-vous l’habitude d’intervenir dans des écoles ?

Je suis déjà intervenue auprès des étudiants de la filière parfums, arômes et cosmétiques à l’université de Montpellier 2. Lorsque je vivais encore au Brésil, j’ai également pu faire la rencontre d’étudiants d’une université locale.

Maintenant je propose des Masterclass dans mon atelier quatre fois par an. Cela concerne davantage les jeunes professionnels, les personnes en situation de reconversion professionnelle ou qui souhaitent créer leur marque.

En ce moment à l’école

Tous les témoignages
Ecolecte ESG Tours

Ecolecte 1ère marche citoyenne de l'ESG Tours

02 Septembre
temoignage

Un Job Dating pour trouver son alternance !

24 mai
temoignage

Outside the Box Théâtre

29 Avril
temoignage