Ninon, à la découverte du Japon

03 Janvier

Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner.

portes ouvertes
Portes ouvertes
Découvrez l'école en ligne
En savoir + >>
Admission ESG
Admissions
Par téléphone ou en visio

En savoir + >>

inscriptions à l'ESG
Inscriptions 2021
Inscrivez-vous maintenant !
Je candidate >>
mesures sanitaires
INFOS COVID-19
Continuité pédagogique
et sécurité sanitaire
En savoir plus

Moment incontournable de l’année, les deuxièmes années de Bachelor ont présenté au début du mois d’octobre leur témoignage d’expérience à l’étranger devant Michèle PRACHT, responsable de l’établissement ESG Rennes. Cette aventure de 6 à 8 semaines a pour vocation d’immerger les étudiants dans un contexte nouveau, une nouvelle langue, culture… en bref, de quoi donner une nouvelle dimension à leur CV pour favoriser un profil international !

Dans cette série d’articles, vous retrouverez les témoignages de ces étudiants qui sont partis, seuls, à la rencontre de l’inconnu…

L’expérience de Ninon au Japon :

Raconte-nous ton expérience !

Au mois d’avril 2019, je suis partie pour 2 mois dans la capitale japonaise. J’ai été accueillie pour mon stage dans le nouveau restaurant du Chef français Dominique Corby à Tokyo. J’ai donc pu vivre pour la première fois seule au Japon, et ce dans l’éternellement surprenante capitale nippone !
Le premier jour au restaurant, j’ai été chaleureusement accueillie par le Chef, le Sous-Chef et l’employée. Nous avons beaucoup discuté, en français avec le Chef et en japonais avec son équipe. Après avoir fait connaissance, ils m’ont expliqué le fonctionnement du restaurant ainsi que mon rôle. C’est un restaurant haut de gamme, plutôt intime. En effet les clients sont presque exclusivement des connaissances du chef, et le cadre du restaurant est assez restreint, avec une capacité d’une quinzaine de couverts. Cette proximité avec les clients permettait de pouvoir discuter plus facilement avec eux, en effet j’ai pu constater avec plaisir qu’ils se sont montrés très curieux et intéressés de discuter avec moi. Dans ce restaurant, il n’y a qu’un service du soir, je venais donc au restaurant pour 15h30 – 16h, généralement. Pendant que j’aidais à la préparation du restaurant au service, nous discutions toujours de sujets divers et variés. 

18/08 de 16h00 à 18h00

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV

Raconte-nous ton expérience !

japon

Lorsque les clients arrivaient, nous les accueillons, puis j’aidais au service, au dressage, à la plonge, aux encaissements parfois… Chaque soirée était différente, plus ou moins occupée, avec des nouvelles rencontres, des nouvelles ambiances, discussions et horizons… De nouveaux enseignements à tirer de chaque soirée, qui se poursuivaient et se déroulaient singulièrement à la manière d’une « nouvelle pièce de théâtre chaque jour », comme le Chef Corby aime le dire. Tout au long de ces 2 mois j’ai pu apprendre à connaître le Chef et son équipe, et je suis très reconnaissante d’avoir eu l’opportunité de travailler à leurs côtés.

Pourquoi ce pays plutôt qu’un autre ?

Le choix du Japon s’est fait assez naturellement, puisque c’est mon pays natal. J’avais envie d’explorer plus encore ce pays de l’intérieur, et pour la première fois dans un cadre plutôt professionnel, à la découverte du monde de l’entreprise au Japon. Au-delà de cette raison, c’est un pays auquel je suis profondément attachée et dans lequel je me sens à ma place, même si j’habite aujourd’hui en France. J’apprécie énormément me sentir immergée dans l’univers japonais, pouvoir m’entrainer à lire tout autour de moi et découvrir des nouveaux idéogrammes, pouvoir parler en japonais, ainsi que m’imprégner un peu plus de la culture, des habitudes et des comportements…

Quelles difficultés as-tu rencontré ?

Tout d’abord, avant de commencer au restaurant j’avais quelques appréhensions à propos des formules de politesse en japonais. Très nombreuses et nuancées, je les comprends mais je ne les maîtrise pas pour la plupart. Le Chef m’a rapidement rassurée : je pouvais me contenter d’utiliser des formules assez simples pour le service, et par la suite les discussions avec les clients étaient souvent plus détendues donc il m’était plus facile de communiquer de façon simple et fluide avec eux.

Concernant la restauration, ou le service plus précisément, c’est un métier qui ne m’était pas du tout familier avant de rencontrer le Chef. J’appréhendais surtout ma maladresse, qu’il a fallu que je veille à contrôler. Aussi, j’ai éprouvé quelques difficultés à mémoriser et reproduire fidèlement le dressage des plats, en respectant l’ordre et en n’oubliant aucun ingrédient. Enfin, il m’a aussi été difficile pendant les premières semaines de suivre à la fois ce qu’il se passait en cuisine et en salle, en fonction de la progression des différents menus des clients.

C’est en faisant preuve d’observation et d’anticipation, que j’ai pu au fur et à mesure m’adapter au rythme du service et contribuer à sa fluidité.

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

Ce voyage au Japon m’a permis de faire la rencontre du bienveillant Chef Dominique Corby, qui a pris le soin de m’accueillir et partager avec moi sa passion au quotidien. J’ai aussi pu rencontrer sa compagne, qui s’est montrée très affectueuse et m’a emmenée découvrir certains coins de l’immense Tokyo. Ils m’ont invitée à rencontrer certains de leurs amis, qui ont par la suite généreusement proposé de m’inviter à dîner, jusqu’à même m’héberger pour plusieurs semaines.

Mon séjour au Japon a été riche d’enseignements et de découvertes. J’ai pu explorer et comprendre plus profondément les mécanismes et mentalités de la société japonaise, les vivre et les analyser. En effet jusqu’ici, nombre de comportements me paraissaient naturels puisqu’intégrés à ma propre culture. Cependant, cette fois j’ai pu observer et me rendre compte avec davantage de recul et d’objectivité, à quel point les comportements naturels au Japon peuvent être éloignés de ce à quoi nous sommes habitués en France. Le Pays du soleil levant étant même culturellement assez éloigné des autres pays asiatiques, il constitue un cas bien singulier, le rendant selon moi d’autant plus intéressant à étudier.

Ainsi, ce séjour m’a permis d’ancrer un peu plus profondément encore mes racines, de renforcer mon attache aux japonais, sans oublier qu’il m’a permis de progresser considérablement, aussi bien dans la lecture que dans l’expression à l’oral en japonais. J’ai pu découvrir la restauration aux côtés de Dominique Corby, Chef français au Japon, et son équipe, qui m’ont fait découvrir et profiter de l’incroyable Tokyo. Le Chef m’a même généreusement proposé pour mon dernier jour de me mettre à la place du client, en m’offrant un dîner en menu complet dans son restaurant ! Pour ces 2 mois passés ensemble je leur en suis très reconnaissante, et pour sûr je me souviendrai de cette expérience longtemps !

Un conseil à donner aux futurs étudiants qui partiront à l’étranger ?

En vérité je n’ai pas vraiment de conseil à offrir, si ce n’est de foncer si l’idée vous séduit et que ce voyage vous est réalisable !

Si vous cherchez la période idéale pour partir au Japon, je conseille plutôt d’éviter l’été. Bien sûr, cela dépendra aussi de l’endroit au Japon où vous voulez vous rendre, si vous voulez parcourir la campagne, escarper les paysages montagneux ou explorer la ville. Mais globalement, la saison idéale selon moi est le printemps. C’est là que vous aurez le climat le plus « agréable » (selon chacun), avant la saison des pluies (juin-juillet) et les chaleurs humides et étouffantes de l’été. Au printemps, vous pourrez notamment profiter des paysages clairs et fleuris pendant la fameuse période des cerisiers en fleurs !

En ce qui concerne le budget, le Japon est un pays dans lequel le coût de la vie est globalement assez cher. Cependant, il est par exemple assez commun pour les japonais d’aller manger à l’extérieur, ainsi on peut facilement trouver de quoi se restaurer pour très peu cher ! Les postes de dépense les plus importants étant bien sûr le logement, puis le transport.

Aussi, n’ayez pas peur d’être perdu parce que vous ne maîtrisez pas le japonais. Beaucoup d’instructions sont traduites en anglais, notamment dans les gares où tout est généralement très bien indiqué. Si vous demandez des renseignements, un peu d’anglais peut vous être utile aussi à l’oral. Peu de japonais parlent couramment l’anglais, mais ils ont généralement au moins quelques bases et pourront essayer de vous aider. Aux points d’informations touristiques, l’anglais est très souvent parlé. D’ailleurs, en tant que français, vous apercevrez certainement en vous baladant quelques noms de magasins ou inscriptions en français qui vous feront sourire… ;)

Enfin, pensez à demander un visa si vous prévoyez de rester plus de 90 jours, ça n’est pas vraiment un conseil mais plutôt une formalité !

En ce moment à l’école

Tous les témoignages
ESG école de commerce

Aelig, en alternance chez Zeiss

25 Février
temoignage
Temoignage ESG Rennes Art oratoire

Les « Poulets Breizhés » à l’ESG Bordeaux…

29 Avril
temoignage
ecole commerce rennes

Sarah, à la découverte de la Crète et l'Angleterre

22 Novembre
temoignage

18/08 de 16h00 à 18h00

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV