Mieux connaître le secteur des ressources humaines

29 Avril

Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner.

portes ouvertes
Portes ouvertes virtuelles
Découvrez l'école en ligne
Recevez le programme
Admission ESG
Admissions
Par téléphone ou visio
En savoir + >>
inscriptions à l'ESG
Inscriptions 2023
Inscrivez-vous en ligne 
En savoir + >>

Pour ce nouveau Business Time, l’ESG Tours a reçu Mathilde Guimaraes, consultante en Ressources Humaines. Les étudiant(e)s en 3e année et mastère Ressources Humaines ont pu ainsi enrichir leurs connaissances sur le domaine et affiner leur projet professionnel. Le secteur des RH passé à la loupe à travers le parcours de Mathilde, c’est tout de suite grâce à une interview qu’elle nous a accordée.

Consultante RH

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV

10/12 de 09h00 à 16h00

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Mathilde, j’ai 28 ans et je suis aujourd’hui consultante Ressources Humaines pour le groupe Extia.

Qu’avez-vous suivi comme études ?

J’ai été diplômée d’un master 2 en gestion des Ressources Humaines à l’IAE de Tours en 2019 après avoir suivi une licence de sociologie et un master en management.

Pouvez-vous nous en dire plus sur EXTIA ?

Extia est une société de conseil en ingénierie informatique qui a 17 agences en France et 6 à l’étranger. Pour ma part, je travaille dans la plus grande agence de la région qui se trouve à Tours.   

En quoi consiste votre poste ?

Je suis consultante Ressources Humaines et ma mission consiste à mettre en relation nos consultants avec des entreprises qui ont besoin d’une expertise sur une technologie particulière ou des besoins en informatique. 

Pourquoi vous être orientée vers les Ressources Humaines ?

Après le bac je n’avais pas d’idée très claire de ce que je voulais faire mais j’avais envie d’étudier l’humain dans sa globalité, dans la société donc je me suis dirigée vers une licence de sociologie. En deuxième année je me suis demandé ce que j’allais faire avec une licence de sociologie car il n’y a pas forcément beaucoup de débouchés. J’ai eu la chance grâce à mon réseau personnel de faire un stage d’observation au sein d’une équipe RH dans une PME et ça m’a plu.

Comment avez-vous fait pour passer d’une licence en sociologie à un master Ressources Humaines ?

Même si sur certains aspects la sociologie rejoint les Ressources Humaines, on ne peut pas intégrer un master RH sans bases. J’ai dû passer le concours de l’IAE, rejoindre un master 1 très généraliste pour reprendre toutes les bases et j’ai pu ensuite me spécialiser en master 2 dans les RH. 

Quelles ont été vos expériences professionnelles pendant ces deux ans d’études ?

Pendant mes deux masters, j’ai fait un stage de 6 mois dans un cabinet de recrutement au sein de Randstad. C’était une expérience très formatrice mais au final le poste n’était basé que sur du recrutement et du commercial. Pour moi il manquait ce côté humain des Ressources Humaines. Pour mon alternance en master 2 je me suis donc orientée vers une expérience plus généraliste afin de voir d’autres aspects du métier. J’ai trouvé une alternance d’un an dans une PME où il y avait tout à faire. Le service RH n’existait pas. Le directeur financier m’a fait confiance et m’a laissé la main sur tout. Je me suis occupée à la fois du recrutement, des contrats, de toute la partie administrative et de la communication interne, en collaboration avec les équipes marketing. Cet aspect transverse des RH m’a beaucoup plu et m’a conforté dans l’idée que je ne m’étais pas trompée de voie. 

Vous aviez douté de votre choix d’orientation ?

J’ai connu quelques remises en question oui, dû à des échecs. Avec les échecs, le problème c’est qu’on se pose des questions, on se demande si on est vraiment faite pour être dans ce domaine et si on n’a pas trop idéalisé le métier. Mais l’expérience au sein de la PME m’a prouvée le contraire. J’étais dans une très bonne équipe, dans un environnement serein et je sentais que j’étais utile. On m’a laissé l’opportunité de faire plein de choses. 

Et après vos études ?

J’ai travaillé dans une agence d’intérim en CDD sur la gestion de contrat et de recrutement. Expérience très formatrice grâce à laquelle j’ai pu accompagner des profils intéressants et différents des publics que j’avais suivis jusque-là. J’ai eu la possibilité de renouveler mon CDD mais entre-temps Extia m’a contacté sur les réseaux et j’ai tout de suite été intéressée par l’annonce, par l’approche et par les valeurs de l’entreprise. C’était une création d’agence donc il y avait tout à faire, un peu comme lors de mon expérience précédente dans la PME. C’est une véritable opportunité qui s’est présentée à moi et que j’ai saisie. Cela fait plus d’un an que je fais partie du groupe.

Quelles sont vos missions aujourd’hui ?

Aujourd’hui je m’occupe de toute la partie recrutement qui correspond à 60% de mon temps de travail et 40% de projets plus transverses qui portent sur de la gestion de carrière, de la formation, de la communication, de la relation école, de l’événementiel aussi. Le fait que ce soit une création d’agence et qu’il y ait tout à faire a été très challengeant et j’aime être challengée, évoluer dans un environnement dynamique avec une équipe bienveillante. Je suis très contente de mon choix aujourd’hui. 

Qu’est-ce qu’il faut aimer pour faire ce métier ?

Il faut avoir le goût du challenge car c’est un domaine très concurrentiel. Je peux faire une proposition de mission à un consultant, il va surement avoir 4 autres propositions. Il faut être très convaincant, avoir les bons arguments et une petite fibre commerciale. 

Des conseils à donner aux étudiants ?

Restez ouverts. Je pense que les stages et l’alternance sont vraiment une chance et on ne s’en rend pas forcément compte tout de suite. Il est très important de tester. Les RH c’est un domaine vaste, il y a tellement de choses à voir dans une entreprise. Il est donc important de faire un maximum de stages, de tester pour voir où on se sent le mieux. Il ne faut pas hésiter aussi à discuter avec des professionnels sur Linkedin par exemple, en demandant des conseils. Les échanges restent très importants pour connaître la réalité du métier. 

En ce moment à l’école

Toutes les actualités
ESG et Carrefour

L’ESG en partenariat avec Carrefour : un défi original pour nos étudiants

25 Novembre
actualite
Rencontre tuteurs

Rencontre tuteurs-tutrices 2022

25 Novembre
actualite
Map monde

Comment donner une dimension internationale à ses études ?

04 Novembre
actualite

Rendez-vous personnalisé

JE DEMANDE UN RDV

10/12 de 09h00 à 16h00

Prochaines Portes Ouvertes

Je m'inscris